Congrès SPEA le Ripault

Publié le par ummcentre-cfdt

Une journée syndicale riche en débats.

 

Le Congrès du SPEA CFDT/Le Ripault a réuni une trentaine d'adhérents pour « une journée riche en débats », de l'avis des invités nationaux.

 

 leripault

 

Le SPEA CFDT/Le Ripault a organisé le 16 février dernier son Congrès. Cela a été l'occasion pour des adhérents des deux sections syndicales, actifs et retraités, de se retrouver pour discuter, organiser et également échanger sur des sujets d’actualités. Un peu plus d'une trentaine d'adhérents ont ainsi participé à cet événement majeur dans la vie du syndicat.

 

Dans son introduction, le Secrétaire Adjoint Laurent DELNAUD a notamment remercié la présence du Secrétaire et de la Secrétaire Adjointe de l’Union Mines Métaux Centre Jean CARSOULE et Céline MOUS, et du Secrétaire Adjoint de l’Union Fédérale des Syndicats du Nucléaire Michel TOUDRET. Jean a souligné le fonctionnement démocratique du SPEA, dynamisé par Laurent et le regretté Antoine HENRY, Secrétaire du SPEA, et les liens qui unissent le SPEA avec l’UMM Centre. Michel, de son côté, excusant l’absence pour raison de calendrier du Secrétaire de l’UFSN, Yannick ROUVIERE, a insisté sur le choix judicieux de la sous-traitance comme thème de résolution, thème qui sera discuté au Congrès Fédéral de Nantes en juin 2012.

Laurent DELNAUD a présenté à l’auditoire une photographie de la vie militante du SPEA. Le syndicat a eu au cours de ces derniers mois une activité débordante demandant une réactivité importante. La mobilisation de l'équipe du Ripault a permis également de répondre dans la mesure du possible aux nombreuses sollicitations, tant de l'UFSN que de l'Inter CEA. Les militants du Ripault ont été systématiquement présents aux manifestations confédérales et fédérales sur la réforme injuste des retraites, menée tambour battant pas un gouvernement autiste. Mais l'activité ne s’est pas déroulée uniquement  dans la rue. La diversité des équipes en place a amené le syndicat à se positionner sur de nombreux sujets nationaux et affirme ainsi sa capacité à être force de proposition à l'échelle locale. Il a ainsi été moteur dans la négociation et la signature d'un accord sur le handicap au du Ripault en 2010.

 

Le SPEA CFDT Le Ripault poursuit sa syndicalisation avec un taux de 12 %, chiffre qui est à comparer aux 8 % du niveau national, toutes organisations syndicales confondues. « Fort de ses 82 adhérents et déjà 2 nouvelles adhésions depuis le début de l'année, le SPEA CFDT /Le Ripault continue son travail de terrain pour être au plus près des salariés », comme a pu le rappeler son Secrétaire Adjoint. L'accompagnement des salariés sur les réorganisations récentes du centre en amène certains à se syndiquer pour défendre leurs droits. Mais la tenue de ce congrès a aussi été l'occasion de poursuivre l'effort de structuration du syndicat avec une nouvelle équipe de quatorze membres au conseil syndical et de mettre à jour ses statuts, socle de son fonctionnement démocratique. La prise en compte permanente de la question du renouvellement des équipes s’est concrétisée par la mise en place d’un nombre important de militants différents dans les postes fonctionnels. Grace à un travail collectif, la CFDT continue à être la première organisation syndicale au Ripault.

 

Sur le point trésorerie, le sérieux et la rigueur de gestion de l'ancienne équipe de trésoriers ont permis de démontrer que les finances du syndicat sont saines et transparentes. L'élection de deux nouveaux trésoriers, Astrid LECARDEUR et Jean Luc YVERNES, issus de la cellule trésorerie mise en place il y a quelques mois, permettra sans aucun doute de poursuivre dans cette voie, dans un domaine sensible et manipulé médiatiquement, en s’appuyant sur la solide formation qu’ils ont reçue de  la FGMM.

 

Le SPEA avait organisé pour ses 40 ans une discussion / débat de grande qualité sur le thème « le syndicat : dernier rempart pour la démocratie » (il y a 3 ans, déjà…). La tenue de ce congrès a été l'occasion pour les participants de vivre un nouveau moment de vraie démocratie locale, avec un débat autour de la question de la sous-traitance. Après un travail en table ronde, une résolution a été proposée. Cette action s'inscrit dans une démarche initiée par l'UFSN lors du congrès de 2009 de Bagnols sur Cèze qui a mis en place un groupe de travail auquel participent deux adhérents CFDT du Ripault et se trouve dans la logique du projet PARSE décliné sur les sites de La Hague et de Marcoule. Cette résolution s'appuie sur les exemples issus de l'activité du Ripault. Comme l'a rappelé Evelyne ESTRADE, secrétaire de la section CEA actif, ce temps fort n'est qu'une étape pour influer sur la direction du CEA vers une sous-traitance raisonnée et adaptée au mieux au Ripault. Un travail de réflexion basée sur le terrain va se poursuivre pour proposer avec l'UFSN et l'Inter CEA une charte de la sous-traitance socialement responsable. Cet outil sera sans doute très utile pour le développement de la syndicalisation chez les sous-traitants. Cette résolution ne doit pas se résumer à un débat ponctuel d'initiés, mais doit dégager à partir d'une réflexion continue ce que devrait être une sous-traitance qui ne considère pas les salariés de ses entreprises comme des moyens, mais comme des collaborateurs.

 

En fin de journée, l’élection du nouveau secrétaire, Maurice JURION, et la réélection de Laurent au poste de secrétaire adjoint par la nouvelle équipe du conseil syndical, démontrent la volonté de renouvellement des équipes en place. Ce mandat devra poursuivre la politique de cohésion, de structuration, d’écoute et de syndicalisation qui fait la force de notre syndicat. Nul doute pour les participants, que cette nouvelle équipe fera vivre les valeurs de la CFDT, chères au SPEA CFDT /Le Ripault.

 

Sébastien LAMBERT

SPEA CFDT/Le Ripault


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article